fbpx
Connexion

La relance du prix Randy-Starkman marque le lancement de la campagne de mise en candidature de la 45e édition des Prix sportifs canadiens

TORONTO – AthlètesCAN, l’association des athlètes des équipes nationales du Canada, est fière d’annoncer la relance du prix Randy-Starkman pour le leadership en journalisme sportif dans le cadre de la campagne de mise en candidature en vue des 45es  Prix sportifs canadiens (PSC).

Le prix Randy-Starkman pour le leadership en journalisme sportif a été créé à l’origine en 2012 à la suite du décès soudain, quelques mois auparavant, de son homonyme, journaliste de longue date du Toronto Star et ardent défenseur du sport amateur. Le prix honore sa carrière extraordinaire et ses contributions inégalées par l’entremise des histoires qu’il a écrites sur le sport canadien du point de vue des athlètes pendant 30 ans.

« Nous sommes sincèrement honorés que la mémoire de Randy soit ainsi honorée, et nous sommes très reconnaissants envers AthlètesCAN d'avoir relancé le prix. Les histoires de Randy ont toujours été façonnées par son respect pour les athlètes, donc cela signifierait beaucoup pour lui que l’organisation des athlètes procède à cette relance. »

Mary Hynes - partenaire de Starkman pendant près de 30 ans

La relance du prix à la mémoire de Starkman servira de reconnaissance perpétuelle de son héritage et sera un appel à l’action pour inspirer les journalistes sportifs canadiens actuels et futurs à imiter la façon dont il a pratiqué le journalisme sportif tout au long de sa carrière. 

Lors de sa seule présence au programme des Prix sportifs canadiens, il y a dix ans, le médaillé de bronze olympique en canoë de vitesse Thomas Hall – aujourd’hui directeur des communications et des relations avec les médias du Comité olympique canadien (COC) après une brillante carrière de journaliste sportif – a accepté le prix au nom de la famille Starkman.

L’ajout du prix Randy-Starkman est le fait saillant du lancement de la campagne de mise en candidature des PSC de cette année, qui comprennent désormais six prix, et les candidatures sont maintenant acceptées jusqu’au 31 octobre. Les candidats peuvent également être mis en candidature pour le prix Responsabilité sociale AthlètesCAN, le prix Sport pur, le prix #VoixDesAthlètes – Représentant de l’année et le prix du leadership Bruce-Kidd.

Les candidatures pour le prix Choix du public – Moment le plus tendance de l’année en partenariat avec CBC Sports seront à nouveau examinées en collaboration avec le Comité olympique canadien et le Comité paralympique canadien, en plus du partenaire fondateur des Prix sportifs canadiens, Commonwealth Sport Canada.

« Nous sommes ravis de lancer la campagne de mise en candidature des 45es Prix sportifs canadiens en collaboration avec la famille Starkman et nos partenaires sportifs. L'événement de cette année sera particulièrement spécial car nous honorerons non seulement le travail continu de nos membres en matière de défense des intérêts des athlètes, mais également celui d'un membre des médias qui a suivi les traces de Randy.

Celina Toth - Membre du conseil d'administration d'AthlètesCAN et présidente du comité des PSC

Une campagne complète aura lieu en novembre et les gagnants seront annoncés en décembre.

Pour plus d’informations sur les Prix sportifs canadiens, y compris les lignes directrices complètes ainsi que les descriptions des prix et les critères, cliquez ici.

À propos des Prix sportifs canadiens

C’est il y a 49 ans, en 1972, que les cofondateurs d’aujourd’hui, soit Sport pur, le Centre canadien pour l’éthique dans le sport, le Conseil des Jeux du Canada, Commonwealth Sport Canada et AthlètesCAN, ont créé les Prix sportifs canadiens (PSC), afin de reconnaître et de mettre en valeur l’excellence dans le sport canadien. Depuis, les PSC ont évolué au fil du temps pour devenir le principal événement de reconnaissance de l’excellence sportive nationale. Après leur 40e anniversaire, les prix ont fait une pause de cinq ans. En 2017, AthlètesCAN a réussi à acquérir les droits pour relancer cet événement incontournable afin de réunir de nouveau les membres de la communauté sportive pour honorer l’esprit, le dynamisme et l’engagement des athlètes, des entraîneurs, des bénévoles et des leaders sportifs canadiens de niveau international.

À propos d’AthlètesCAN​

AthlètesCAN est l’association des athlètes des équipes nationales canadiennes. Il s’agit de l’unique regroupement d’athlètes au pays qui soit totalement indépendant et inclusif, et du premier organisme en son genre dans le monde entier. À titre de voix des athlètes de l’équipe canadienne, AthlètesCAN veille à ce que le système sportif soit centré sur les athlètes en formant des athlètes leaders qui influenceront les politiques du sport et qui, en tant que modèles à émuler, favoriseront une solide culture sportive. Suivez-nous sur les réseaux sociaux @AthletesCAN et  Rejoignez #LeCollectif aujourd’hui.

Pour plus d’informations, veuillez contacter :

Alan Hudes
Gestionnaire, Communications et partenariats sportifs
AthlètesCAN
613-526-4025 p. 224
ahudes@athletescan.ca

Michael Linklater, vedette canadienne de basketball et défenseur des droits des peuples autochtones, sera la tête d’affiche du Forum 2022 d’AthlètesCAN

TORONTO – AthlètesCAN, l’association des athlètes des équipes nationales du Canada, est heureuse d’annoncer que Michael Linklater, ancien joueur de basketball canadien et défenseur des droits des peuples Autochtones, sera la tête d’affiche du Forum 2022 d’AthlètesCAN qui se déroulera les 15 et 16 octobre.

Linklater, qui a représenté pendant plusieurs années le Canada en compétition de 3 contre 3 en plus de jouer dans la Canadian Elite Basketball League (CEBL), prononcera le discours principal pour lancer l’événement, le samedi 15 octobre; son discours s’intitulera  coment l’inclusion et l’accessibilité au sport pour tous peuvent améliorer la culture sportive au Canada.

Le Forum 2022 d’AthlètesCAN, intitulé Réimaginer la culture avec la lentille du sport sécuritaire, sera ouvert à tou.te.s les athlètes de l’équipe nationale qui se qualifient pour devenir membres d’AthlètesCAN. Les séances couvriront la manière dont l’accessibilité et l’inclusion dans le sport peuvent favoriser une meilleure culture sportive pour tout le monde. Pour lancer le compte à rebours de un an avant l’événement, la période d’inscription est officiellement ouverte. On annoncera dans les semaines à venir de plus amples détails concernant les intervenant.e.s et le titre des séances.

Le Forum d’AthlètesCAN est le rassemblement le plus important et le plus inclusif des représentant.e.s d’athlètes des équipes nationales du Canada en dehors des compétitions. Il rassemble les athlètes de haute performance et les dirigeant.e.s sportifs.ves du Canada pour leur permettre d’en apprendre davantage sur le système sportif, de développer leurs compétences en matière de leadership, d’échanger des idées et de réseauter par le biais d’ateliers interactifs, de séminaires et de présentations.

Pour s’inscrire au Forum 2022 d’AthlètesCAN, cliquer ci-dessous. 

À propos d’AthlètesCAN​

AthlètesCAN est l’association des athlètes des équipes nationales canadiennes. Il s’agit de l’unique regroupement d’athlètes au pays qui soit totalement indépendant et inclusif, et du premier organisme en son genre dans le monde entier. À titre de voix des athlètes de l’équipe canadienne, AthlètesCAN veille à ce que le système sportif soit centré sur les athlètes en formant des athlètes leaders qui influenceront les politiques du sport et qui, en tant que modèles à émuler, favoriseront une solide culture sportive. Suivez-nous sur les réseaux sociaux @AthletesCAN et  Rejoignez #LeCollectif aujourd’hui.

Pour plus d’informations, veuillez contacter :

Alan Hudes
Gestionnaire, Communications et partenariats sportifs
AthlètesCAN
613-526-4025 p. 224
ahudes@athletescan.ca

AthlètesCAN et FireWork organiseront un webinaire pour les membres sur les pratiques exemplaires en matière de monétisation des athlètes le 20 septembre

TORONTO – AthlètesCAN, l’association des athlètes des équipes nationales du Canada, et FireWork, partenaire de marketing d’influence des athlètes, sont heureux d’annoncer qu’ils organiseront conjointement leur prochain webinaire sur les pratiques exemplaires en matière de monétisation des athlètes.

Le webinaire aura lieu le mardi 20 septembre à 19 h HE / 16 h HP et mettra en vedette le fondateur de FireWork, Nate Behar du ROUGE et NOIR d’Ottawa de la LCF, aux côtés Morgan Burket, responsable des relations avec les athlètes. Behar et Burkett discuteront de la manière dont les athlètes peuvent monétiser leur marque personnelle et créer des liens avec des partenaires potentiels, en plus de donner des conseils pour une campagne réussie.

Plus tôt cet été, Behar et conférencier invité Randy Osei du Athlete Technology Group et de Rozaay Management, se sont associés le 14 juillet pour éduquer les membres d’AthlètesCAN sur les pratiques exemplaires en matière d’image de marque personnelle, offrant aux athlètes un aperçu de la façon de créer leur propre personnalité en ligne. Les athlètes des équipes nationales peuvent toujours profiter des ressources du premier webinaire avant la deuxième partie, y compris un sondage conçu pour aider à créer une trousse média personnalisée.

FireWork collabore directement avec les athlètes pour générer de nouvelles possibilités de marque numérique et de commandite qui s’harmonisent et permettent la croissance de la marque pour les deux parties. La série de webinaires offre une ressource clé aux athlètes dans le cadre du partenariat en cours de deux ans entre AthlètesCAN et FireWork.

Les athlètes des équipes nationales qui souhaitent participer au webinaire sur les pratiques exemplaires en matière de monétisation des athlètes peuvent s’inscrire à l’événement ci-dessous.

À propos de FireWork

FireWork est l’endroit où les athlètes peuvent trouver des possibilités équitables avec des partenaires d’image de marque qui parlent de la même manière qu’eux, croient les mêmes choses qu’eux et s’efforcent d’inspirer les mêmes impacts positifs dans leurs communautés. Grâce à un heureux mélange de technologie et d’humanité, FireWork crée des possibilités pour les marques, grandes et petites, et pour les athlètes à chaque étape de leur carrière. Suivez-nous sur les réseaux sociaux @theFireWorkApp ou visitez thefirework.app

À propos d'AthlètesCAN

AthlètesCAN est l’association des athlètes des équipes nationales canadiennes. Il s’agit de l’unique regroupement d’athlètes au pays qui soit totalement indépendant et inclusif, et du premier organisme en son genre dans le monde entier. À titre de voix des athlètes de l’équipe canadienne, AthlètesCAN veille à ce que le système sportif soit centré sur les athlètes en formant des athlètes leaders qui influenceront les politiques du sport et qui, en tant que modèles à émuler, favoriseront une solide culture sportive. Suivez-nous sur les réseaux sociaux @AthletesCAN et  Rejoignez #LeCollectif aujourd’hui.

Pour plus d’informations, veuillez contacter :

Alan Hudes
Gestionnaire, Communications et partenariats sportifs
AthlètesCAN
613-526-4025 p. 224
ahudes@athletescan.ca

Série éducative sur le Programme d’aide aux athlètes

Avis aux athlètes! 

Saviez-vous que vous pourriez être admissible à un soutien financier en récompense de votre travail acharné pour représenter notre pays? Le Programme d’aide aux athlètes (PAA) de Sport Canada offre une aide financière directe aux athlètes canadiens de haut niveau.

Au cours des prochaines semaines, nous partagerons des renseignements utiles sur le programme afin que vous disposiez de toutes les informations dont vous avez besoin.

 Les athlètes qui représentent les organismes nationaux de sport (ONS) admissibles au PAA peuvent être admissibles à ce financement s’ils satisfont aux critères d’octroi des brevets du PAA propres à leur sport et sont recommandés par leur ONS. Pour vérifier si vous êtes admissible au financement du PAA, cliquez ci-dessous pour consulter la liste des sports admissibles à l’adhésion à AthlètesCAN et suivez les liens vers chaque site Web pour obtenir des informations plus détaillées sur l’octroi des brevets, le cas échéant. 

Surveillez notre prochaine publication pour en savoir plus sur le financement spécifique disponible pour vous!

Décortiquer l’entente?

Pour tous les athlètes admissibles, Sport Canada offre un soutien financier pour les frais de subsistance, d’entraînement, de scolarité et plus encore! Votre statut et votre niveau de brevet sont déterminés en fonction du respect des critères d’octroi de brevets spécifiques au sport approuvés par le PAA (qui comprennent normalement les standards atteints lors de compétitions nationales et internationales) et de la recommandation par votre ONS. Un soutien pour les frais de scolarité pouvant atteindre 5 500 $ par cycle de brevet est disponible pour les athlètes brevetés admissibles et est plafonné à un maximum à vie. Les cours dispensés dans des universités ou collèges canadiens financés par l’État sont admissibles. D’autres établissements d’enseignement canadiens ou des cours menant à un baccalauréat, un diplôme ou un certificat peuvent également être admissibles à un soutien. Les athlètes brevetés qui n’ont pas été en mesure de fréquenter un établissement postsecondaire en raison de leurs engagements en matière d’entraînement et de compétition peuvent réclamer des dépenses admissibles grâce au soutien pour les frais de scolarité différé!

Les autres formes de soutien offertes comprennent l’allocation d’excellence pour couvrir les frais de subsistance et d’entraînement, l’allocation pour les enfants à charge, l’allocation pour l’entraînement et les compétitions des athlètes paralympiques ayant des besoins élevés, l’aide à la réinstallation, l’aide pour les frais de garde d’enfants et l’aide pour le départ à la retraite.

Nous couvrirons l’implication de votre ONS et quelques conditions dans la prochaine publication!

Entente athlète-ONS

Saviez-vous que les ONS recommandent chaque année tous les athlètes admissibles qui ont satisfait aux critères d’octroi des brevets spécifiques au sport pour le PAA, jusqu’au quota maximal de brevets dont ils disposent? De plus, l’ONS doit avoir conclu une entente avec vous pour que vous receviez votre financement. Cependant, en tant qu’athlète, vous avez le droit de négocier n’importe laquelle des clauses avec l’ONS. Il est nécessaire d’accepter les conditions requises par Sport Canada, y compris les obligations de l’ONS et de l’athlète liées à l’équipe nationale et les exigences du PAA, pour l’examen du financement.

Si vous avez d’autres questions sur la négociation de votre contrat, suivez ces étapes simples :

1. Consultez la section 7 des politiques et procédures du PAA pour savoir ce qui est requis dans une entente athlète/ONS afin de recevoir un financement.

2. Lisez le modèle d’entente de l’athlète d’AthlètesCAN et n’hésitez pas à suggérer des changements à votre ONS.

3. Vous n’arrivez pas à vous y retrouver? Contactez la Solution Sport pour obtenir de l’aide! Nos derniers conseils suivront dans notre dernière publication!

Considérations finales

Voici quelques derniers trucs et astuces concernant les ententes athlète/ONS :

  • Parfois, un élément important de l’entente d’un athlète est l’obligation de signer un accord de non-divulgation (NDA). Si vous avez des inquiétudes au sujet de votre « NDA », veuillez en faire part à votre ONS pour clarifier les attentes.
  • If you are preparing for a big competition that is more or less than a year away (the usual length of a carding (funding) period), your NSO may adjust the carding period accordingly to accommodate following negotiation with Sport Canada.
  • Nous espérons que cette série éducative vous a permis de mieux comprendre le PAA et vous a rassuré sur vos droits! AthlètesCAN et la Solution Sport sont toujours là pour vous soutenir dans toutes les difficultés que vous rencontrez lors de la pratique de votre sport préféré.

Lascelles Brown : Le roi moins connu qui trouve le succès et sa voix au Canada

Par Ryan Watson

Dans le monde du sport, quand on évoque le nom de « roi », on pense à LeBron James, Henrik Lundqvist ou encore Billie Jean King. Mais il y a un « roi » ayant pratiqué un autre sport qui mérite une place sur le même trône.

Lascelles « King » Brown est un bobeur d’origine jamaïcaine qui est en quelque sorte une légende au sein de la petite communauté canadienne des sports de glisse en raison de ses deux médailles olympiques et de ses cinq participations aux Jeux sous les couleurs de la Jamaïque (1) et du Canada (4).

Son coéquipier médaillé de bronze olympique, le pilote Lyndon Rush, qualifie le Jamaïcain-Canadien de « freineur le plus accompli qui ne soit pas un Allemand, sans l’ombre d’un doute. Chez les athlètes qui ne sont pas d’origine allemande… ses statistiques ne seront jamais égalées. »

Brown a grandi sur l’île caribéenne de la Jamaïque et a toujours rêvé d’être le meilleur.

« J’ai toujours rêvé d’être un athlète et d’être le meilleur dans le sport que j’ai choisi », explique l’ancien olympien.

Cependant, étant originaire de la Jamaïque, le bobsleigh n’était pas son premier choix. Ce n’était même pas un sport auquel il songeait. Son premier choix était la boxe.

« Je voulais être Mike Tyson… mais je ne pouvais encaisser tous ces coups. »

Après avoir accroché ses gants, Brown a été initié au bobsleigh par un ami qui lui a parlé du film « Les apprentis champions » (Cool Runnings en version originale anglaise), qui raconte l’histoire de l’équipe jamaïcaine de bobsleigh de 1988.

Le film l’a inspiré à contacter le bobeur jamaïcain Winston Watt.

« J’ai parlé avec lui et une fois qu’il m’a expliqué (le bobsleigh), qu’il m’a parlé de la puissance et de la vitesse, dans ma tête, j’ai pensé “Ça pourrait être moi” ».

Aussi improbable que cela puisse avoir paru au départ, Brown a découvert le bobsleigh et a décidé qu’il serait le meilleur dans ce sport.

 

Crédit : Bobsleigh Canada Skeleton

Pendant deux ans, le futur médaillé d’argent olympique s’est levé tous les matins à 5 heures pour faire deux heures de route, s’entraîner, et faire deux autres heures de route pour retourner chez lui et poursuivre son entraînement.

« J’avais l’habitude d’aller à la rivière et de lancer des pierres comme des ballons d’entraînement, je coupais des bâtons de bambou comme des haies… mes amis se moquaient de moi », dit Brown. « Une fois, un de mes amis m’a dit “Il n’y a aucune chance que tu puisses battre ces gars gros et forts que j’ai vus à la télévision” ».

Malgré les moqueries, lorsque le moment est venu d’être sélectionné au sein de l’équipe nationale jamaïcaine, il n’y avait qu’une seule place disponible pour 15 aspirants, et il est sorti vainqueur.

C’est par l’intermédiaire de l’équipe jamaïcaine de bobsleigh que Brown a connu le Canada. Il s’est entraîné à Calgary avec l’équipe en vue des Jeux de 2002 à Salt Lake City.

« Mon état d’esprit est toujours le même, je veux gagner. Mais de manière réaliste, nous n’avions aucune chance. Cependant, nous voulions avoir le départ le plus rapide au monde et nous avons réussi. »

Mais malgré le départ record des Jamaïcains en 2002, ils sont arrivés bons derniers.

Beaucoup de choses entrent en ligne de compte dans la réussite d’une équipe de bobsleigh. Vous avez besoin de bons athlètes, mais surtout de l’argent et de l’engagement des athlètes et de la fédération nationale.

Après les Jeux d’hiver de 2002, Brown a déménagé au Canada pour être avec sa nouvelle épouse Kara et a été invité à s’entraîner avec les athlètes canadiens au Parc olympique du Canada à Calgary.

« Pendant deux ans, j’ai attendu que les Jamaïcains viennent me rejoindre et ils n’avaient aucun financement », explique-t-il.

Le freineur olympique avait passé deux ans à s’entraîner au Canada avec les Canadiens, attendant la Jamaïque, espérant qu’ils étaient aussi dévoués envers le sport que lui. Lorsque le financement n’est pas venu, le quintuple olympien a décidé de se donner les meilleures chances d’atteindre le sommet de son sport et a choisi de représenter le Canada en 2004.

« Quelle meilleure façon de montrer ce que je peux faire que de concourir avec quelqu’un qui est compétitif, qui va réellement avoir une chance. »

L’excellence du bobsleigh canadien n’était pas la seule motivation pour porter l’uniforme unifolié. Comme tant d’autres personnes, Brown considérait également le Canada comme son pays d’adoption.

« Nous avons eu notre première fille, Zody, et à ce moment-là, je me disais “Ça va être chez moi, pourquoi ne pas concourir pour mon nouveau pays” », a expliqué le freineur canadien.

Devenir membre de l’équipe canadienne de bobsleigh était la meilleure chose que Brown ait pu faire pour réaliser son rêve de devenir « le meilleur dans le sport (qu’il a) choisi ».

Crédit : Bobsleigh Canada Skeleton

Déménager au nord a donné au « roi » la chance de gagner, ce qui comporte des avantages.

En plus des médailles, la possibilité de faire entendre sa voix est une chose que le Canada a offert à l’ex-athlète de 47 ans, particulièrement ces derniers temps alors que la communauté du bobsleigh et du skeleton tente de rebâtir une culture plus sécuritaire et plus inclusive au sein de ces deux sports.

Sa voix, son histoire et son succès sportif ont été entendus à l’échelle nationale, ce qui ne serait jamais arrivé s’il était resté en Jamaïque.

Avec trois médailles aux Championnats du monde de l’IBSF, une de chaque couleur, et deux médailles olympiques, une d’argent en bob à deux (Turin 2006) et une de bronze en bob à quatre (Vancouver 2010), le Canada a permis au freineur de devenir le premier athlète né en Jamaïque à remporter une médaille aux Jeux olympiques d’hiver.

La carrière de Lascelles Brown parle d’elle-même, et on peut dire sans risque de se tromper que le surnom autoproclamé « roi » sied presque aussi bien au bobeur jamaïcain-canadien que la feuille d’érable sur son cœur.

Ryan est un participant au tout premier Programme des champions créatifs d’AthlètesCAN.

Il est étudiant au sein du programme d’études supérieures en journalisme sportif d’une d’urée d’un an au Collège Centennial de Toronto, après avoir achevé le programme de communication et d’études culturelles de l’Université Concordia à Montréal. Il est également membre de l’équipe nationale canadienne de para-soccer à sept joueurs. Suivez Ryan @r_watson_

AthlètesCAN est fière des membres de son conseil d’administration qui participent aux Jeux du Commonwealth de Birmingham 2022 après avoir célébré son 30e anniversaire

AthlètesCAN, l’association des athlètes des équipes nationales du Canada, est fière de souligner la participation de quatre des membres de son conseil d’administration aux Jeux du Commonwealth de 2022 qui débuteront cette semaine.

La paranageuse Camille Bérubé, le vice-président et joueur de basketball en fauteuil roulant Robert « Bo » Hedges, la plongeuse et secrétaire Celina Toth ainsi que le joueur de boulingrin et trésorier Rob Law représenteront tous Équipe Canada lors de l’ouverture des Jeux le jeudi 28 juillet à Birmingham, au Royaume-Uni.

Le quatuor offre à AthlètesCAN une présence importante aux Jeux parmi la délégation de 273 athlètes réunis par Commonwealth Sport Canada en vue de la cérémonie d’ouverture de jeudi, après la célébration du 30e anniversaire de l’organisation mercredi dernier, remontant à sa fondation le 20 juillet 1992.

« Nous sommes ravis que Camille, Bo, Celina et Rob participent aux Jeux du Commonwealth au nom d'AthlètesCAN. Suite à la célébration récente de notre 30e anniversaire, c'est le moment idéal pour notre conseil de mettre en valeur ses talents sportifs sur la scène internationale, tout en continuant à servir la voix des athlètes au nom de tous nos membres. »

Erin Willson - olympienne à Londres 2012 en natation artistique.

Bérubé (Gatineau, Qc) se présente aux Jeux du Commonwealth en tant que triple paralympienne en natation, elle qui a représenté le Canada à Londres, Rio et Tokyo dans plusieurs disciplines. Elle a également participé à cinq championnats du monde (2009, 2010, 2013, 2019, 2022), en plus des Jeux parapanaméricains de 2015 à Toronto.

Hedges (Wonowon, C.-B.) est capitaine de l’équipe canadienne de basketball en fauteuil roulant. Quadruple paralympien, il a remporté une médaille d’or à Londres 2012 et une médaille d’argent à Beijing 2008. Il a également représenté le Canada aux quatre derniers Jeux parapanaméricains et à deux championnats du monde.

Toth (Victoria, C.-B.) cherchera à améliorer sa neuvième place à la plateforme de 10 m obtenue aux Jeux du Commonwealth de 2018 à Gold Coast, en Australie. Seule membre du conseil d’administration ayant déjà participé à l’événement, Toth a également fait ses débuts olympiques l’été dernier à Tokyo.

Law (Winnipeg, Man.) est membre de l’équipe nationale senior de boulingrin depuis 2018. À sa deuxième année, il a remporté deux médailles de bronze aux championnats Asie-Pacifique de 2019 dans les disciplines à deux et à quatre.

Tous les athlètes des équipes nationales nommés pour les Jeux du Commonwealth sont admissibles à devenir membre d’AthlètesCAN en se joignant à #LeCollectif dès aujourd’hui.

Les Jeux du Commonwealth de 2022 se dérouleront du 28 juillet au 8 aoûtCBC Sports offrira une couverture canadienne exclusive à la télévision et en ligne, avec six canaux de diffusion en continu quotidiens des compétitions disponibles sur CBC Gemcbcsports.ca et sur l’application de CBC Sports pour appareils iOS et Android, ainsi que toutes les plus récentes nouvelles sur l’ensemble des plateformes numériques et de médias sociaux de CBC Sports.

Des mises à jour quotidiennes de l’événement seront également disponibles à commonwealthsport.ca et sur les chaînes numériques de Commonwealth Sport Canada.

À propos de Commonwealth Sport Canada

Commonwealth Sport Canada (CSC) est le détenteur des droits de franchise des Jeux du Commonwealth et du mouvement sportif du Commonwealth au Canada. CSC est un membre à part entière de la communauté sportive canadienne qui appuie les athlètes canadiens dans l’atteinte de l’excellence aux Olympiques, aux Paralympiques et aux championnats du monde. La mission de CSC est d’enrichir la vie des jeunes à travers le Commonwealth et d’accueillir les Jeux du Commonwealth. CSC est responsable de tous les aspects de la participation du Canada aux XXIIes Jeux du Commonwealth et enverra une équipe composée de près de 400 des meilleurs athlètes et entraîneurs pour représenter le pays. Les prochains Jeux auront lieu à Birmingham, en Angleterre, du 28 juillet au 8 août 2022. Pour de plus amples renseignements, visitez www.commonwealthsport.ca

À propos d’AthletesCAN

AthlètesCAN est l’association des athlètes des équipes nationales canadiennes. Il s’agit de l’unique regroupement d’athlètes au pays qui soit totalement indépendant et inclusif, et du premier organisme en son genre dans le monde entier. À titre de voix des athlètes de l’équipe canadienne, AthlètesCAN veille à ce que le système sportif soit centré sur les athlètes en formant des athlètes leaders qui influenceront les politiques du sport et qui, en tant que modèles à émuler, favoriseront une solide culture sportive. Suivez-nous sur les réseaux sociaux @AthletesCAN et  Rejoignez #LeCollectif aujourd’hui.

Pour plus d’informations, veuillez contacter :

Alan Hudes
Gestionnaire, Communications et partenariats sportifs
AthlètesCAN
613-526-4025 p. 224
ahudes@athletescan.ca

Patrick Kenny
Chef d’équipe des communications
Équipe Canada 2022
613-724-7160
patrick@commonwealth.ca

 AthlètesCAN et FireWork organisent un webinaire sur les pratiques exemplaires en matière d’image de marque personnelle à l’intention des membres le 14 juillet

TORONTO – AthlètesCAN, l’association des athlètes des équipes nationales du Canada et FireWork, partenaire d’influence en marketing des athlètes, sont heureux d’annoncer qu’ils animeront conjointement un webinaire sur les pratiques exemplaires en matière d’image de marque personnelle.

Le webinaire aura lieu le jeudi 14 juillet à 19 h HE / 16 h HP et offrira un aperçu aux athlètes des équipes nationales sur la façon de créer leur propre personnalité en ligne et de cibler et d’approcher les partenaires de marque potentiels appropriés.

Fondé par Nate Behar du ROUGE et NOIR d’Ottawa de la LCF, FireWork collabore directement avec les athlètes pour générer de nouvelles possibilités de marque numérique et de commandite qui s’harmonisent le mieux et permettent la croissance de la marque pour les deux parties. Behar sera rejoint par le conférencier invité Randy Osei, fondateur d’Athlete Technology Group et Rozaay Management.

Après la présentation de Behar et Osei, les participants auront également la possibilité, grâce à un atelier pratique, de créer leur propre kit média.

Les athlètes des équipes nationales qui souhaitent participer peuvent s’inscrire à l’événement ci-dessous.

À propos de FireWork

FireWork est l’endroit où les athlètes peuvent trouver des possibilités équitables avec des partenaires d’image de marque qui parlent de la même manière qu’eux, croient les mêmes choses qu’eux et s’efforcent d’inspirer les mêmes impacts positifs dans leurs communautés. Grâce à un heureux mélange de technologie et d’humanité, FireWork crée des possibilités pour les marques, grandes et petites, et pour les athlètes à chaque étape de leur carrière. Suivez-nous sur les réseaux sociaux @theFireWorkApp ou visitez thefirework.app

À propos d’AthletesCAN

AthlètesCAN est l’association des athlètes des équipes nationales canadiennes. Il s’agit de l’unique regroupement d’athlètes au pays qui soit totalement indépendant et inclusif, et du premier organisme en son genre dans le monde entier. À titre de voix des athlètes de l’équipe canadienne, AthlètesCAN veille à ce que le système sportif soit centré sur les athlètes en formant des athlètes leaders qui influenceront les politiques du sport et qui, en tant que modèles à émuler, favoriseront une solide culture sportive. Suivez-nous sur les réseaux sociaux @AthletesCAN et  Rejoignez #LeCollectif aujourd’hui.

Pour plus d’informations, veuillez contacter :

Alan Hudes
Gestionnaire, Communications et partenariats sportifs
AthlètesCAN
613-526-4025 p. 224
ahudes@athletescan.ca

AthlètesCAN accueille les stagiaires de l’été 2022 et dévoile le premier programme des champions créatifs

TORONTOAthlètesCAN, l’association des athlètes des équipes nationales du Canada, est heureuse de souhaiter la bienvenue à ses stagiaires de l’été 2022 et de dévoiler les premiers participants à son programme phare de production de contenu, champions créatifs.

Grigori Peregoudov et Anthony Bruno travailleront en étroite collaboration avec le personnel et le conseil d’administration d’AthlètesCAN au cours des prochaines semaines. Peregoudov occupera le rôle de stagiaire aux opérations relevant d’Alicia Renaud-Paquin, la nouvelle gestionnaire des projets liés aux athlètes et des opérations d’AthlètesCAN. Bruno, quant à lui, a été nommé stagiaire en marketing et communications relevant d’Alan Hudes, gestionnaire des communications et des partenariats sportifs.

« Nous sommes ravis d'accroître l'équipe d'AthlètesCAN en accueillant Grigori et Anthony comme stagiaires cet été. Leurs expériences et leurs compétences correspondent parfaitement à notre culture centrée sur l'athlète et nous sommes impatients de leur offrir un environnement d'apprentissage engageant et significatif. »

Erin Willson - Présidente d'AthlètesCAN

Peregoudov entame la dernière année du programme de gestion des affaires de l’Université métropolitaine de Toronto (récemment renommée) et devrait obtenir son diplôme avec mention en 2023. Son parcours diversifié comprend une expérience en gestion de projets et en publicité numérique, en plus d’avoir joué au basketball au niveau junior professionnel.

« Je suis tellement emballée de travailler cet été aux côtés de Grigori, une étoile montante et talentueuse dans le monde du sport. Il sera un grand atout pour l'équipe d'AthlètesCAN et j'attends avec impatience son soutien au niveau des programmes et initiatives clés liés aux athlètes. »

Alicia Renaud-Paquin - Gestionnaire des projets liés aux athlètes et des opérations

Diplômé du programme de journalisme sportif du Collège Centennial, Bruno a écrit pour le journal interne de l’établissement, le Toronto Observer, pour lequel il a couvert les Jeux paralympiques de Tokyo 2020 tout en étant encadré par des personnalités de TSN et de Sportsnet. Il est également titulaire d’un certificat en marketing numérique de l’Université Cornell à Ithaca, New York.

De plus, AthlètesCAN est également fière de dévoiler sa liste de participants au tout premier programme des champions créatifs. Les champions créatifs d’AthlètesCAN sont un groupe d’étudiants, de jeunes professionnels et d’athlètes des équipes nationales passionnés et expérimentés dans la production de contenu qui deviendront une voix pour nos membres. Chaque champion créatif aidera à raconter les histoires sur la façon dont l’organisation a joué un rôle de défense des intérêts important dans leurs parcours sportifs respectifs, renforçant ainsi l’activisme et l’autonomisation des athlètes partout au pays.

« AthlètesCAN est bien placée pour mettre en valeur les histoires de nos membres comme jamais auparavant. Les ajouts d'Anthony et de l'équipe des champions créatifs nous offrent une possibilité passionnante de créer un contenu dynamique et engageant faisant la promotion de la voix des athlètes canadiens par le biais de nos différents canaux numériques. Je suis ravi de travailler avec chacun d'eux pour présenter nos leaders qui cherchent à inspirer le changement et, ultimement, à accroître la visibilité d'AthlètesCAN au sein du système sportif canadien. »

Alan Hudes - Gestionnaire des communications et des partenariats sportifs

Les stages de Peregoudov et Bruno et l’instauration du programme des champions créatifs permettront à AthlètesCAN de continuer à mettre de l’avant les priorités du nouveau plan stratégique de l’organisation lancé à l’origine l’an dernier : la sensibilisation, la perspective et l’activation.

Les biographies complètes de toute l’équipe des champions créatifs sont disponibles ci-dessous.

Champions créatifs d'AthlètesCAN

Anabelle détient un baccalauréat en communication et une maîtrise en marketing et sciences de la gestion de l’Université du Québec à Montréal (UQAM). Elle est également associée certifiée en gestion de projet (CAPM).

En plus de mener une carrière en développement international, elle est membre de son club de triathlon local et, par l’entremise de son implication auprès d’AthlètesCAN, vise à améliorer la voix des athlètes canadiens de haut niveau.

Vlada entame sa quatrième année en sciences politiques et politiques publiques à l’Université de Toronto. Elle a été gestionnaire des événements et des médias sociaux pour l’association des sports et des affaires de l’U de T, et est une ancienne joueuse de volleyball et gymnaste de compétition. Vlada est actuellement juge pour USA Gymnastics.

Ryan est étudiant au sein du programme d’études supérieures en journalisme sportif d’une d’urée d’un an au Collège Centennial de Toronto, après avoir achevé le programme de communication et d’études culturelles de l’Université Concordia à Montréal. Il est également membre de l’équipe nationale canadienne de para-soccer à sept joueurs.

Ryan est un entraîneur de performance et d’état d’esprit chez Zupi Performance, travaillant avec des particuliers et des athlètes pour améliorer leur force et leur bien-être émotionnels afin d’optimiser leurs performances dans le sport et dans la vie. Utilisant son expérience professionnelle dans le domaine de la narration, Ryan anime également le balado Zupi Autotelic Mindset dans le cadre duquel il raconte les histoires d’athlètes des équipes nationales et de leur propre état d’esprit en matière de performance. Auparavant, Ryan a joué au hockey sur le circuit U SPORTS tout en obtenant son baccalauréat en commerce à l’Institut universitaire de technologie de l’Ontario à Oshawa.

À propos d’AthletesCAN

AthlètesCAN est l’association des athlètes des équipes nationales canadiennes. Il s’agit de l’unique regroupement d’athlètes au pays qui soit totalement indépendant et inclusif, et du premier organisme en son genre dans le monde entier. À titre de voix des athlètes de l’équipe canadienne, AthlètesCAN veille à ce que le système sportif soit centré sur les athlètes en formant des athlètes leaders qui influenceront les politiques du sport et qui, en tant que modèles à émuler, favoriseront une solide culture sportive. Suivez-nous sur les réseaux sociaux @AthletesCAN et  Rejoignez #LeCollectif aujourd’hui

Pour plus d’informations, veuillez contacter :

Alan Hudes
Gestionnaire, Communications et partenariats sportifs
AthlètesCAN
613-526-4025 p. 224
ahudes@athletescan.ca

L’ancienne présidente d’AthlètesCAN, Peregoudova, se joint à Abuse-Free Sport – le nouveau mécanisme indépendant de sport sécuritaire du Canada

MONTRÉAL – Pour lancer sa première phase d’activité aujourd’hui, le nouveau mécanisme indépendant pour un sport sécuritaire au Canada devient Sport Sans Abus, dévoile de nouveaux sites Internet et accueille un groupe exceptionnel de collaborateurs.

Sous son nouveau nom, Sport Sans Abus fait office de plaque tournante nationale pour prévenir et contrer la maltraitance dans le sport.

Le site Internet renouvelé de Sport Sans Abus fournit des informations à tous les Canadiens sur les ressources et les outils disponibles pour prévenir la maltraitance dans le sport, y compris plus de détails sur son programme d’accréditation de la formation sur le sport sécuritaire et son programme de subvention de recherche sur le sport sécuritaire. Il présente également les principaux éléments du processus de gestion des plaintes afin de mieux faire comprendre les services disponibles aux personnes concernées. Les ressources disponibles s’étofferont au cours des prochains mois, à mesure que d’autres initiatives de prévention, d’éducation et de sensibilisation seront mises en œuvre.

En tant que pilier central du Sport Sans Abus, le Bureau du Commissaire à l’intégrité dans le sport lance aujourd’hui sa première phase d’opérations.

Le Bureau est chargé d’administrer les plaintes relatives aux violations du Code de conduite universel pour prévenir et contrer la maltraitance dans le sport (CCUMS) alléguées contre des participants désignés des Signataires du programme et de lancer des évaluations du milieu sportif portant sur les problèmes systémiques en lien avec le CCUMS.

Le Bureau propose également des services de soutien, tels que l’aide juridique et l’orientation vers des services en santé mentale, qui font partie d’un système solide, tenant compte des traumatismes, dans lequel toutes les personnes concernées sont traitées avec équité et compassion.

Nos efforts visent à créer un système qui gagnera la confiance des athlètes et de la communauté sportive dans son ensemble. Le système sportif a besoin d’un virage et de normes plus élevées, et le BCIS est l'un des accélérateurs.

Sarah-Eve Pelletier, Commissaire à l'intégrité dans le sport au Canada.

Le Bureau de Mme Pelletier fera également des recommandations sur les sanctions à imposer en cas de violation du CCUMS au Directeur des sanctions et résultats, une fonction indépendante du Bureau. La nouvelle Directrice des sanctions et résultats est Dasha Peregoudova, ancienne membre de l’équipe nationale de taekwondo et maintenant associée au cabinet d’avocats Aird and Berlis à Toronto. Elle a déjà siégé à titre de présidente d’AthlètesCAN, de membre de la Commission juridique des sports panaméricains et de membre du conseil d’administration du Centre de règlement des différends sportifs du Canada. Elle était aussi l’ombudsman de l’équipe canadienne lors des Jeux panaméricains de Lima 2019 et des Jeux olympiques de Tokyo 2020.

Mme Peregoudova a été embauchée par le nouveau Conseil des sanctions en matière de maltraitance dans le sport, une instance indépendante qui supervise les activités du Directeur des sanctions et résultats. Le Conseil est redevable envers la communauté sportive canadienne des questions de discipline et de sanctions en cas de maltraitance dans le sport, ainsi que de la formulation de recommandations en matière de ressources pour le programme Sport Sans Abus.

Déclaration concernant les récents engagements du COC et du Gouvernement du Canada en faveur du sport sécuritaire

TORONTO / MONTRÉALLes 11 et 12 juin, des représentants des athlètes, des dirigeants d’organismes multisports, des dirigeants d’organismes nationaux de sport, Sport Canada, l’Association canadienne des entraîneurs et le Bureau du commissaire à l’intégrité du sport se sont réunis pour discuter de l’état critique du sport au Canada. Bien que ces conversations aient été difficiles, elles ont permis d’avoir un dialogue ouvert et honnête sur les lacunes et les déficiences qui existent dans le système sportif, et d’élaborer un plan d’action pour l’avenir. Toutefois, comme nous l’avons souligné au cours du weekend, si les discussions et les conversations sont importantes, il faut maintenant passer à l’action. Il est urgent d’instaurer la confiance entre les partenaires et d’assurer la collaboration vers un système sportif qui donne la priorité au mieux-être et exige des normes élevées de leadership et de gouvernance. Il est nécessaire aussi que des ressources adéquates (capital humain et financier) soient allouées à la hauteur de la tâche monumentale qui nous attend.

À la suite des récentes conversations au sein de la communauté sportive, la commission des athlètes du Comité olympique canadien (COC), le conseil des athlètes du Comité paralympique canadien (CPC) et AthlètesCAN applaudissent l’investissement de 10 millions $ du COC dans des initiatives liées au sport sécuritaire pour contribuer à construire un système sportif sain, sécuritaire et sans obstacle au Canada. Nous soulignons aussi l’engagement de la ministre Pascale St-Onge et de Sport Canada à créer un conseil de défense des athlètes qui assurera l’engagement continu des athlètes. Nous saluons l’engagement de la ministre à modifier les accords de contribution avec les organismes de sport pour 2023 afin de renforcer les mesures de responsabilité, de redevabilité et de gouvernance.

Nous avons été encouragés par l’esprit de collaboration qui régnait à la table de discussion, ainsi que par l’engagement et le soutien du COC, du CPC, de la ministre et d’autres membres de la communauté sportive en faveur d’un dialogue ouvert et d’un engagement actif de la communauté des athlètes tout au long du processus. Nous espérons que l’engagement des athlètes en tant que partenaires égaux deviendra la norme dans l’ensemble du système sportif à tous les stades plutôt qu’en réaction à une crise.

Malgré les progrès constatés à ce jour, les athlètes ont besoin de voir des actions et des changements tangibles. La confiance doit être restaurée et nous avons besoin d’un environnement dans lequel toutes les parties prenantes du sport se sentent en sécurité et entendues. En tant que représentants des athlètes, nous nous engageons à faire en sorte que les athlètes soient engagés comme de véritables partenaires dans l’ensemble du système sportif canadien, et nous encourageons les administrateurs sportifs et les autres membres de la communauté sportive à travailler avec nous pour trouver des solutions aux défis qui nous attendent. Nous nous engageons à soutenir les athlètes tout au long de ce processus et à travailler pour garantir un meilleur système sportif pour tous.

« J'aimerais remercier la ministre pour son intérêt et l'attention qu'elle porte à cette question urgente. Il est clair que la confiance dans le système a été rompue, et elle doit être restaurée. Nous devons écouter les athlètes et garder leur santé et leur mieux-être au centre du système sportif. Nous devons aussi travailler ensemble pour résoudre ces problèmes et construire un système sûr pour tous. »

Rosie MacLennan, Présidente de la commission des athlètes du COC

We applaud the work of Minister St-Onge in swiftly taking action to enact new safe sport initiatives and engage the entire sport community towards positive change. Safe sport is a critical issue that must be solved within our sport system, and the athlete voice is one of the most important when it comes to finding solutions. The work is not done yet, and together athletes will do the work and demand accountability to ensure a safe sport system for each and every participant.

Tony Walby, président du conseil des athlètes du CPC

We continue to be encouraged by the positive steps the Minister, the Sport Integrity Commissioner, and sport partners are taking to address the safe sport crisis. Including athletes in the process of change is an essential piece, so that they are no longer silenced and vulnerable. We know that more concrete actions are needed to ensure current and future athletes and all other participants can be in an environment that is safe, healthy, and places the human at the centre.

Erin Willson, présidente d'AthlètesCAN

À propos d’AthletesCAN

AthlètesCAN est l’association des athlètes des équipes nationales canadiennes. Il s’agit de l’unique regroupement d’athlètes au pays qui soit totalement indépendant et inclusif, et du premier organisme en son genre dans le monde entier. À titre de voix des athlètes de l’équipe canadienne, AthlètesCAN veille à ce que le système sportif soit centré sur les athlètes en formant des athlètes leaders qui influenceront les politiques du sport et qui, en tant que modèles à émuler, favoriseront une solide culture sportive. Suivez-nous sur les réseaux sociaux @AthletesCAN et  Rejoignez #LeCollectif aujourd’hui.

À propos de la Commision des athlètes du COC

La Commission des athlètes du COC représente la voix des athlètes olympiques canadiens auprès du conseil d’administration du Comité olympique canadien, de Sport Canada, du Comité international olympique, des Fédérations internationales de sports et de toutes les autres organisations sportives nationales. Cette commission joue un rôle très important, notamment en présentant le point de vue des athlètes canadiens sur des sujets comme les droits des athlètes, les politiques de sécurité dans le sport, les accords de partenariat marketing du COC, les politiques de sélection de l’équipe olympique et plus encore.

À propos du Conseil des athlètes du CPC

Le Conseil des athlètes du CPC est un groupe élu d’athlètes paralympiques actuels et retraités (au cours des huit dernières années) qui agissent en tant que voix collective, défendant les meilleurs intérêts des athlètes paralympiques canadiens et du mouvement paralympique au Canada. Le Conseil des athlètes du CPC s’efforce de fournir des commentaires et des recommandations du point de vue des athlètes au personnel, aux comités et au conseil d’administration de la SCP en ce qui concerne la prise de décisions à tous les niveaux de l’organisation.

Pour plus d’informations, veuillez contacter :

Alan Hudes
Gestionnaire, Communications et partenariats sportifs
AthlètesCAN
613-526-4025 p. 224
ahudes@athletescan.ca

Commission des athlètes du COC
athletescommission@olympic.ca
@TeamCanadaAC
bit.ly/3xWxs1S
 
Conseil des athlètes du CPC
athletescouncil@paralympic.ca
@CDNParalympique
paralympique.ca/conseil-des-athletes