fbpx
Connexion

Forum

Photo - Discours principal du Forum d'AthlètesCAN

Michael Linklater, ancien joueur de basketball canadien et défenseur des droits des peuples Autochtones, sera la tête d’affiche du Forum 2022 d’AthlètesCAN qui se déroulera les 15 et 16 octobre.

Linklater, qui a représenté pendant plusieurs années le Canada en compétition de 3 contre 3 en plus de jouer dans la Canadian Elite Basketball League (CEBL), prononcera le discours principal pour lancer l’événement, le samedi 15 octobre à 11h00 HE / 8h00 HP; son discours s’intitulera  coment l’inclusion et l’accessibilité au sport pour tous peuvent améliorer la culture sportive au Canada.

 Le Forum annuel AthlètesCAN est le rassemblement le plus grand et le plus inclusif des représentant(e)s des athlètes de l’équipe nationale du Canada en dehors de la compétition. Cet événement rassemble des athlètes de haut niveau et des leaders sportifs du Canada pour en apprendre d’avantage sur le système sportif, développer des compétences en leadership, partager des idées et réseauter grâce à des ateliers interactifs, des séminaires et des présentations.
 
Le Forum AthlètesCAN 2022 mettra en vedette certains des plus grands leaders sportifs du pays qui discuteront de sujets cruciaux qui ont actuellement un impact sur le paysage sportif canadien. Les sessions du programme de cette année seront centrées sur la façon de réinventer la culture au sein de votre organisation à travers une optique de sport sécuritaire. Les discussions porteront sur la manière dont l’accessibilité et l’inclusion dans le sport peuvent favoriser une meilleure culture sportive pour tous. Les participants recevront des exercices pratiques et des outils pour démarrer ces discussions au sein de leurs propres organisations.
 
Le forum sera offert virtuellement, avec une inscription gratuite pour tous les membres d’AthlètesCAN et les dirigeants du système sportif.

Programme du Forum

Session 2 : Le 15 oct. - 13h15 HE / 10h15 HP

Détentrice d’une maîtrise ès arts, Lee Anna Osei est une entraîneure de basketball professionnelle, instructrice et administratrice de la lutte contre le racisme dans le sport canado-ghanéenne. Ancienne athlète de basketball hors pair dans la NCAA et au sein d’U SPORTS, Lee est une défenseure de la diversité, de l’équité et de l’inclusion dans la communauté sportive canadienne et est la fondatrice de Canletes et de l’Association des entraîneurs noirs canadiens.

Dallas Randolph (Keeshig) Soonias est un ancien joueur de volleyball professionnel. Il est né à Saskatoon, en Saskatchewan, mais a grandi à Red Deer, en Alberta, et est enregistré dans la réserve de Cape Crocker en Ontario.

Alors qu’il terminait son baccalauréat ès arts en psychologie à l’Université de Calgary, Dallas a donné un coup de main à l’équipe masculine de volleyball de l’établissement. Il a également porté les couleurs du Collège de Red Deer, de l’Université de l’Alberta et de clubs professionnels dans le monde entier.

En 2019, il a été entraîneur-chef des Cold Garden Tropikills, qui ont remporté le championnat de la première ligue professionnelle de volleyball au Canada. Il est actuellement entraîneur-chef du programme de volleyball masculin des Trojans de l’Institut de technologie du sud de l’Alberta (SAIT), en plus d’être étudiant à la maîtrise en entraînement de haute performance à UBC.

En 2004, Dallas est devenu membre de l’équipe canadienne senior de volleyball masculin et a participé à des centaines de matchs, y compris tous les grands tournois et toutes les grandes compétitions au cours de sa carrière de 15 ans.

Dallas est fier d’être le premier homme autochtone canadien à représenter le Canada au plus haut niveau de son sport et se sent honoré et chanceux d’avoir pu visiter les quatre coins de la planète grâce au sport qu’il aime. Lorsqu’il enfile son chandail, il est toujours conscient qu’il ne représente pas seulement le Canada, mais aussi les peuples des Premières nations. Dallas s’est rendu à de nombreuses reprises dans les communautés des Premières nations du Nord pour rencontrer et encadrer de jeunes athlètes et offrir des cliniques de volleyball.

En 2016, après avoir pris sa retraite du sport professionnel, l’amour de Dallas pour les arts a été ravivé. Depuis lors, il a été en vedette et a joué dans des pièces de théâtre, des films et des émissions de télévision. De plus, il travaille désormais derrière la caméra en tant que producteur et réalisateur. Il est également un modèle vedette de Neechie Gear.

Jhanelle Peters est psychothérapeute autorisée auprès de l’Ordre des psychothérapeutes autorisés de l’Ontario (OPAO) et est clinicienne en santé mentale pour les Raptors de Toronto. Jhanelle travaille également avec divers organismes communautaires locaux en tant que professionnelle de la santé mentale et avec des particuliers par l’intermédiaire de sa pratique privée de Toronto, Jhanelle Peters Psychotherapy.

La compassion et la compréhension étant ses priorités, Jhanelle travaille avec les personnes pour identifier les forces, les outils et la détermination personnelle qui peuvent conduire à des changements positifs et durables. Armée d’une formation en santé mentale et en logement social, Jhanelle a travaillé aux États-Unis et au Canada, aidant des particuliers et des organisations à découvrir des modèles et des comportements négatifs qui causent des difficultés dans la vie et les milieux de travail.

Chris de Sousa Costa est un ancien athlète de l’équipe nationale de karaté qui a concouru en kumité masculin chez les 84 kg et plus de 2004 à 2015. Au cours de sa carrière sportive, il a été onze fois champion canadien, trois fois champion du Commonwealth, deux fois champion panaméricain, trois fois champion nord-américain et vainqueur de l’Omnium américain. Il a également mérité à deux reprises le Prix de l’esprit sportif de Karaté Canada et a été nommé trois fois athlète masculin de l’année de l’organisme. Chris a pris sa retraite de la compétition après les Jeux panaméricains de 2015 dans sa ville natale de Toronto, où il fut capitaine de la délégation de karaté.

Chris possède une vaste expérience dans la gouvernance et le travail consultatif, ayant été le représentant des athlètes au conseil d’administration de Karaté Canada pendant neuf années consécutives, et est un conseiller au sein de leur comité de haute performance, développant des pratiques exemplaires pour les critères de sélection des athlètes, la planification des compétitions et le développement des athlètes. Chris a également créé et présidé le premier conseil des athlètes de Karaté Canada, avec un mandat complet et une représentation diversifiée de toutes les disciplines de karaté, des athlètes des volets olympique et paralympique, une représentation géographique équilibrée, ainsi qu’un nombre égal d’hommes et de femmes. Chris a eu le privilège d’être analyste en direct pour la CBC lors des débuts olympiques du karaté à Tokyo 2020. Il est actuellement entraîneur d’événements de l’équipe nationale, lui qui a été entraîneur à la Coupe nord-américaine, aux championnats panaméricains seniors et aux événements de la série A de Karaté1.

Chris a obtenu son baccalauréat ès arts avec distinction en communications de l’Université York et un diplôme d’études supérieures en commerce (GDB) de l’Université Queen’s grâce à une bourse offerte par Plan de match et la Smith School of Business de Queen’s. Après l’obtention de son GDB, il a passé trois ans chez la plus grande compagnie d’assurance IARD cotée en bourse au monde, fournissant des solutions de transfert de risque pour des organisations du secteur privé et du secteur à but non lucratif dans le domaine de la responsabilité de la direction.

Actuellement, Chris termine sa maîtrise en administration des affaires avec une spécialisation en innovation et en entrepreneuriat à Queen’s et est chef de cabinet du Fonds d’actifs alternatifs de l’Université Queen’s, le premier portefeuille de stratégies alternatives dirigé par des étudiants au Canada, qui détient plus de 600 000 $ en actifs sous gestion.

Session 3: Le 15 oct. - 15h15 HE / 12h15 HP

Erin Willson est une nageuse artistique retraitée ayant représenté le Canada pendant 7 ans. Pendant la période au cours de laquelle elle faisait partie d’Équipe Canada, son équipe a remporté l’or au Trophée mondial en 2009, des médailles de bronze aux championnats du monde en 2009 et 2011, une médaille de bronze à la Coupe du monde de 2010, en plus de se classer 4e aux Jeux olympiques de 2012.

Depuis qu’elle a pris sa retraite en tant qu’athlète active, Erin a mis l’accent sur ses études. Elle a complété une maîtrise à l’Université de Toronto, se concentrant spécifiquement sur les abus dans le sport, et poursuit actuellement des études doctorales sur le même sujet. Elle désire ardemment assurer aux athlètes un environnement sécuritaire et inclusif dans leur poursuite de l’excellence sportive.

Allison Sandmeyer-Graves (pronom elle) est la chef de la direction de Femmes et sport au Canada, un organisme national à but non lucratif et la principale voix et autorité sur les femmes et le sport au Canada. L’organisme travaille à créer un changement systémique qui accroît en permanence l’équité et l’inclusion pour toutes les filles et les femmes à tous les niveaux du sport. Femmes et sport au Canada s’est particulièrement engagé à accroître la rétention des filles en tant que participantes, à accroître la présence des femmes dans des rôles de leadership et à améliorer les politiques et les conditions en matière d’investissement afin que le sport féminin grandisse et se développe. Dans la poursuite de ces objectifs, Allison travaille en étroite collaboration avec des chercheurs, des dirigeants gouvernementaux, des administrateurs sportifs, des membres des médias et d’autres dirigeants d’entreprises et d’organismes à but non lucratif partout au Canada pour favoriser l’apprentissage et l’action. Elle a des années d’expérience en leadership d’impact social grâce à une carrière axée sur la mobilisation d’un changement durable à grande échelle. Allison est motivée chaque jour par le pouvoir du sport et croit qu’un sport inclusif et équitable contribuera à créer des possibilités pour les femmes dans tous les domaines de la société.

Paul Melia est président-directeur général du Centre canadien pour l’éthique dans le sport (CCES).

Il s’est d’abord joint au CCES en 1991 en tant que directeur de l’éducation et des communications et a travaillé au sein de l’organisation pendant huit ans avant de quitter pour un travail dans l’industrie de la haute technologie. La passion de Paul pour la promotion du sport fondé sur les valeurs a mené à son retour au CCES.

Paul joue un rôle de leadership dans la gestion des opérations et de la gouvernance du CCES, ce qui comprend l’administration du Programme canadien antidopage, la direction de la croissance de Sport pur au Canada et la collaboration avec les gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux ainsi que d’autres sports.

Paul travaille beaucoup sur la scène internationale pour la promotion d’un sport éthique et exempt de dopage. De 2002 à 2006, il a été le premier président de l’Association des organisations nationales antidopage, un groupe international voué à la promotion du sport propre.

Paul est diplômé de l’Université d’Ottawa et est titulaire d’une maîtrise en administration de la santé. Avant de se joindre au CCES, il  été chef de la division des programmes de renoncement au tabagisme de Santé Canada, étant responsable de la direction et de la gestion des stratégies de réduction du tabagisme du ministère.

Au cours de sa carrière et grâce à son travail sur une vaste gamme de problèmes de santé et sociaux, Paul a acquis des connaissances et une expertise approfondies dans l’élaboration et la mise en œuvre de campagnes de sensibilisation, d’éducation et de changements sociaux. Ses compétences en leadership sont caractérisées par une vision claire et une approche axée sur les résultats dans la gestion d’un large éventail d’enjeux publics.

Christine Hsu est un.e immigrant.e qui utilise, parmi d’autres termes, femme de couleur non binaire, fluide, queer et vivant avec un handicap invisible pour décrire comment iel vit sa vie.

Iel est un.e athlète multisports depuis l’enfance dont le travail consiste notamment à soutenir les communautés 2SLGBTQI à l’aide d’un cadre intersectionnel, anti-oppression et antiraciste afin de rendre le sport et les activités physiques plus accessibles aux populations marginalisées et sous-représentées. Ce travail consiste notamment à s’assurer que les espaces sportifs traditionnels s’efforcent d’être plus sécuritaires et plus inclusifs pour tout le monde dans une optique de compréhension des traumatismes et de réduction des préjudices. Iel est un.e professionnel.le de l’apprentissage certifié.e, un.e entraîneur.e et un.e entraîneur.e personnel.le axé.e sur la guérison et la vision positive du corps, ainsi qu’un.e enseignant.e en éducation physique et santé auprès des enfants, des jeunes et des adultes. Christine travaille actuellement en tant que consultant.e en équité, diversité et inclusion (EDI) et en apprentissage contre le racisme qui conçoit, élabore et dispense des formations pour adultes et en milieu de travail, en plus d’offrir un travail de conception stratégique pour les organisations qui cherchent à apporter des changements transformationnels inspirés par l’EDI. Plus précisément, dans le contexte sportif, iel a été l’un.e des fondateurices et est l’ancien.ne président.e de Flags of Glory, et siège actuellement au groupe de travail sur l’inclusion sportive en tant que l’un.e des membres coordonnateurs travaillant à lutter pour l’inclusion de la communauté 2SLGBTQI dans les sports partout au Canada. Iel a établi des partenariats avec des organisations sportives telles que Femmes et sport au Canada, le Centre canadien pour l’éthique dans le sport (CCES), l’Association canadienne des entraîneurs (ACE), Sports universitaires de l’Ontario (SUO) et/ou a fourni de la formation à celles-ci. De plus, iel soutient régulièrement les éducateurs physiques qui sont des entraîneurs travaillant dans les écoles et ceux qui dirigent des ligues sportives récréatives queer.

Ali Greey (iel) est membre à la retraite de l’équipe nationale canadienne de boxe. Ali a remporté trois championnats canadiens consécutifs dans la division féminine des 81 kg et a été régulièrement classé.e parmi les huit premiers au monde de 2014 et 2016. Après avoir pris sa retraite de la boxe, Ali a entamé des études de deuxième cycle et étudie maintenant les expériences des athlètes transgenres et non binaires dans le sport et celles des jeunes transgenres et non binaires dans les écoles. Ali est corédacteurice en chef de Justice for Trans Athletes et Trans Athletes’ Resistance. Ali travaille actuellement avec Athlete Ally et TransPulse (au nom du CCES) afin de rendre le sport plus sécuritaire et plus inclusif pour les athlètes transgenres et non binaires.

Session 4: Le 16 oct. - 11h00 HE / 8h00 HP

Sarah-Ève Pelletier est une ancienne athlète de l’équipe nationale de natation artistique qui possède des années d’expérience en tant que professionnelle de la stratégie, des affaires et du droit dans l’industrie mondiale du sport.

Sarah-Ève est titulaire d’une maîtrise de l’Université de Californie, Los Angeles, en droit du divertissement, droit et politique des médias, d’un diplôme en droit de l’Université Laval, d’un certificat en droit du sport de l’Université Montpellier I et d’une maîtrise en commerce international de l’Université de Londres, au Royaume-Uni. Elle est membre du Barreau du Québec et médiatrice civile accréditée par le Barreau du Québec.

Dans son poste le plus récent de Directrice, Affaires sportives et développement durable, au Comité olympique canadien, elle supervisait un large éventail de dossiers, notamment le marketing des athlètes et l’héritage olympique, la stratégie et les opérations commerciales des Jeux, ainsi que l’ESG/développement durable. Au cours de sa carrière professionnelle, elle a notamment occupé les postes d’Avocate générale déléguée et directrice des affaires commerciales au COC, ainsi que de Conseillère en droits médiatiques au Comité international olympique.

Session 5: Le 16 oct. - 11h15 HE / 8h15 HP

Née et ayant grandi sur l’île de Vancouver, en Colombie-Britannique, Allison Forsyth a commencé sa carrière de skieuse compétitive à l’âge de 5 ans. Grimpant rapidement les échelons et se qualifiant pour l’équipe nationale à 17 ans, elle a ensuite concouru en exclusivité sur le circuit de la Coupe du monde de ski alpin pendant 11 ans, se maintenant parmi les 15 meilleures au monde pendant toute sa carrière. Au cours de sa carrière, elle a remporté huit titres de championne canadienne, a récolté cinq podiums en Coupe du monde et a gagné une médaille de bronze aux championnats du monde en 2003. Elle a également représenté le Canada aux Jeux olympiques de Salt Lake City 2002 et Turin 2006.

Après avoir pris sa retraite en 2008 en raison d’une blessure, elle a mis à profit son expérience dans le marketing sportif et le sport d’élite et a entamé sa carrière dans les domaines de la marque, du marketing et des communications d’entreprise. Résidant aujourd’hui en Ontario, Allison est partenaire d’ITP Sport – la seule agence offrant des services complets en matière de programmation et de conseil en sport sécuritaire au Canada. La firme offre aux organisations des services allant des programmes de prévention à la gestion indépendante des plaintes. Ayant elle-même survécu à des abus sexuels dans le système sportif, Allison est devenue une avocate du changement et a utilisé sa voix, ses compétences et sa passion pour mener des changements critiques dans le système sportif canadien. Elle est fière d’être membre du conseil d’administration d’AthlètesCAN, a soutenu le CCES dans l’élaboration du Code de conduite universel et a agi à titre de porte-parole des athlètes dans l’élaboration de la formation et de l’éducation en matière de sport sécuritaire de l’Association canadienne des entraîneurs (ACE). Allison souhaite faire du sport un endroit sécuritaire et positif pour les athlètes de tous niveaux, motivée par son expérience et son engagement pour un avenir meilleur dans le sport pour ses trois jeunes enfants.