fbpx

Prix Choix du public : Moment le plus tendance de l’année

Créé en 2020, le prix Choix du public : Moment le plus tendance de l’année rend hommage à un athlète actuel ou à la retraite qui a utilisé a pris le monde virtuel d’assaut. Présenté par Groupe Respect, une société de headversity, les dix moments proposés ne se limitent pas à la réussite sur le terrain, ce prix met en valeur la magie qui permet au sport d’inspirer et de motiver tous les Canadiens.

Les précédents lauréats du prix Moment le plus tendance sont la nageuse paralympique Danielle Kisser, grâce à la fabrication de sa propre piscine qu’elle a utilisée pour s’entraîner en vue des Jeux de Tokyo 2020, la médaille d’or olympique de l’équipe canadienne de soccer féminin, ainsi que les médailles remportées par les équipes masculines et féminines de basketball 3×3 et de basketball en fauteuil roulant lors des Jeux du Commonwealth de 2022 à Birmingham

Tous les membres d’AthlètesCAN, vous pouvez accéder gratuitement à la formation Respect et sport pour leaders d’activité dans le cadre de votre adhésion.. Pour en savoir plus sur la formation Groupe Respect, rendez-vous sur respectgroupinc.com

Candidat(e)s le moment le plus tendance de l'année 2023

Prix Sportifs Canadiens Choix du public Moment le plus tendance de l’année Présenté par Groupe respect

Fay De Fazio Ebert - Skateboard

Plus jeune membre de la délégation d’Équipe Canada aux Jeux panaméricains, Fay De Fazio Ebert, âgée de seulement 13 ans, a remporté l’or dans la compétition féminine de skateboard de parc. Lors des débuts du skateboard aux Jeux panaméricains, Ebert est devenue la première Canadienne – ou Canadien – à remporter une médaille en skateboard lors de grands Jeux multisports.

Zak Madell - Rugby en fauteuil roulant

Le triple paralympien Zak Madell a mis en évidence la ténacité des athlètes de rugby en fauteuil roulant, et de leur équipement, en écrasant des objets. Dans la série divertissante de vidéos Instagram, Madell a montré à quel point les fauteuils de rugby sont rapides, lourds et bien construits en écrasant des objets de tous les jours. Parmi ses victimes, notons une pastèque, un pot en terre cuite, une citrouille et un chou.

Piper Gilles & Paul Poirier - Patinage artistique

Lorsque Piper Gilles et Paul Poirier ont remporté la médaille de bronze en danse sur glace aux Championnats du monde de patinage artistique, cette performance a couronné ce qui semblait avoir été une saison 2022-2023 de rêve, au cours de laquelle le couple a également remporté l’or aux Internationaux Patinage Canada, à la Coupe du monde d’Espoo et lors de la finale du Grand Prix. Ce n’est que plusieurs mois plus tard que Gilles a révélé à quel point la saison avait été cauchemardesque. Pendant Patinage Canada, elle a commencé à ressentir de la fatigue et des douleurs abdominales et on lui a diagnostiqué une tumeur ovarienne qui s’est avérée cancéreuse. Après la finale du Grand Prix en janvier, elle a été opérée pour retirer la tumeur et s’est rétablie à temps pour participer aux Championnats du monde deux mois plus tard, où elle et Poirier ont remporté leur deuxième médaille en carrière aux mondiaux.

Laurence St-Germain - Ski alpin

Laurence St-Germain s’est présentée aux Championnats du monde de ski alpin de la FIS au 16e rang mondial en slalom féminin, derrière un groupe de skieuses qui avaient dominé la discipline toute la saison. Ce classement n’a pas eu d’importance le jour de la compétition, alors que St-Germain a gardé son calme et son sang-froid et a surpris le monde entier en remportant la première médaille d’or du Canada en slalom depuis 1960.

Ethan Katzberg and Camryn Rogers - Athlétisme

Ethan Katzberg et Camryn Rogers ont écrit une page d’histoire aux Championnats du monde d’athlétisme 2023. En remportant tous deux l’or au lancer du marteau, ils sont devenus les premiers Canadiens à remporter des médailles d’or dans des épreuves de lancer aux championnats et les premiers Canadiens à remporter les compétitions masculine et féminine dans la même discipline lors de la même édition des championnats. Rogers est également devenue la deuxième Canadienne à remporter une médaille d’or aux Championnats du monde d’athlétisme, après le triomphe de Perdita Felicien en 2003 au 100 m haies.

Nathan Clement - Para cyclisme

Après avoir remporté l’or dans le contre-la-montre masculin T1 (tricycle) de 10,8 km par une marge écrasante de 7,05 secondes, Nathan Clement était à court de mots. Clement, un ancien nageur qui s’est tourné vers le cyclisme après avoir parcouru 1000 km à vélo en 2020, a remercié avec émotion son entraîneur, son équipe de soutien et sa famille, tout en ayant une pensée spéciale pour son grand-père décédé.

Philip Kim - Breaking

Philip Kim, alias B-Boy Phil Wizard, a dominé ses rivaux lors de la toute première compétition de breaking de l’histoire des Jeux panaméricains. En route vers la médaille d’or et une qualification pour Paris 2024, Kim n’a perdu aucun duel dans le cadre de la compétition à un contre un.

Alison Levine - Boccia

Levine a remporté sa médaille individuelle des Jeux parapanaméricains tant attendue, une médaille d’or dans la catégorie BC4, en plus d’ajouter une autre médaille d’or dans la catégorie duos BC4 aux côtés d’Iulian Ciobanu, soit deux des six médailles du Canada en boccia. À la suite de ce succès historique, Levine a été nommée porte-drapeau du Canada en vue de la cérémonie de clôture.

Goalball Féminin

À sa dernière chance de se qualifier pour les Jeux paralympiques de Paris 2024, le même groupe de six joueuses qui avait décroché une décevante neuvième place aux Jeux paralympiques de Tokyo a complété son retour en battant ses rivales des États-Unis au compte de 4-3 au terme d’une finale pour la médaille d’or tendue. Cette victoire a permis à l’équipe canadienne de remporter sa première médaille d’or en goalball aux Jeux parapanaméricains, après trois médailles de bronze consécutives.

Charles Philibert-Thiboutot - Athlétisme

Charles Philibert-Thiboutot s’est donné à fond pour remporter l’or au 1500 m à Santiago. Se retrouvant derrière son coéquipier canadien Rob Heppenstall dans la dernière ligne droite, Philibert-Thiboutot a plongé vers la ligne d’arrivée et son synchronisme fut impeccable. Son plongeon à la ligne d’arrivée lui a permis de devancer Heppenstall de 0,02 seconde, ce qui a permis à l’équipe canadienne de remporter l’or et l’argent, et la première médaille d’or du Canada aux Jeux panaméricains.